Foi-sonnante (et trébuchante)

leap-of-faith_724_482_80

Je suis catholique. Et dans ma vie de tous les jours, comme sur le net, je l’assume et j’essaye de me comporter en accord avec mes convictions, que je ne me prive pas de défendre. Mais de ma foi, j’en parle beaucoup moins. Pourquoi ? Bien sûr, la foi est quelque chose de si personnel, de si indescriptible … Mais si je me définis comme chrétien, c’est non pas parce que j’adhère à un certain nombre de convictions que je pourrais très bien avoir si je ne l’étais pas, mais bien parce que j’ai cette foi.

Alors, il me semble important d’essayer d’aborder ce sujet, d’essayer d’écrire un petit témoignage, qui n’engage que moi, comme nous y exhorte justement Benoit XVI :

Formez des groupes de réflexion, créez des réseaux d’échange sur Internet. En tout cas, ne cessez pas de parler de votre foi !

Préface du YOUCAT

Cela n’en est pas moins un exercice difficile. Il me semble en fait plus simple d’adopter pour commencer une démarche apagogique. Qu’est ce que la foi n’est pas ? En effet, la foi pour moi n’est pas croire qu’un grand-père barbu nous surveille du haut des nuages pour comptabiliser nos péchés et nous donner un bon point par action vertueuse. Il ne s’agit pas non plus de gagner son ciel, de vivre tel le pari de Pascal sous le joug de la Loi des Anciens durant notre pèlerinage terrestre, en attendant la fin. La vie après la mort et la résurrection sont pour moi d’abord une conséquence de l’immortalité de l’âme, laquelle immortalité donne un sens à la Vie avec un grand V.

Car c’est pour moi quelque chose de très inquiétant d’observer le nihilisme généralisé et le matérialisme qui régissent la société. La morale n’a plus aucune réalité intangible, ni la quelconque notion de bien commun autre que le raisonnement simpliste “si mon pays va bien, il peut s’occuper de moi”. Finalement, quand l’embryon humain est moins bien protégé que celui d’un chien, l’homme ne sait plus qu’il n’est pas qu’un amas de cellules. Et c’est là que ma foi me donne une vision différente de l’homme et de la société. Pour ma part, à 12 ans, en pleine nuit, dans la chapelle souterraine du Père Doncœur éclairée à la bougie, chapelle sous les tranchées creusée par les poilus pendant la Première Guerre pour leur Aumônier, j’ai prononcé ma promesse scoute :

Sur mon honneur,
et avec la grâce de Dieu, je m’engage
à servir de mon mieux Dieu, l’Eglise et ma patrie,
à aider mon prochain en toutes circonstances,
à observer la loi scoute.

Ce petit texte vaut mieux qu’un long discours pour décrire la simplicité de la foi à cet âge-là. Il parle de confiance, d’honneur, de conviction, de courage, de fidélité, de générosité, d’altruisme, d’honnêteté. Et c’est sur ces qualités qu’on juge un homme (ou une femme, ne soyons pas sexistes – sinon Najat va nous tomber dessus). Et ce sont ces qualités qui font de nous des saints. Si Dieu existe, ce n’est pas pour jouer aux cartes en attendant le jugement dernier, mais bien parce que le Chemin, la Vérité et la Vie, c’est pas une métaphore. La transcendance, c’est ça. Etre saint, cheminer vers la sainteté, c’est entrer en communion avec Lui, c’est se laisser fondre en Lui.

Bon, après, y’a la pratique. Au jour le jour, je n’ai pas toutes ces considérations en tête, et il est difficile de voir toujours si cela change réellement quelque chose. Un chrétien est une homme comme les autres, et comme tout le monde, j’ai du mal à me lever le matin, je carbure au café, je suis accro à mon iPhone, je maudis ceux qui m’horripilent ou me font perdre du temps. Et quand ça va mal, je suis irascible, j’en veux à la terre entière et je ne vois pas plus loin que le bout de mon nez. Mais le soir, je prends un petit temps pour prier, confier ma journée au Seigneur, et regarder ma vie avec un regard délivré de tout matérialisme. Et puis lorsque vient l’heure des choix, là aussi je sais que si je fais un choix en conscience, sans affect, en connaissance de cause, alors ce choix est le bon, je n’aurai pas à le regretter et je pourrai avancer. Je crois que le Seigneur a un projet pour moi, que toute épreuve est surmontable, que le mal n’aura jamais le dernier mot. Si Job a vécu autant d’épreuves douloureuses, c’est que Dieu le savait capable de les surmonter. Alors, avançons !

Avoir la foi, c’est donc d’abord avoir l’espérance, cette petite flamme qui ne s’éteint jamais, croire que sa vie a un sens, qu’elle mérite toujours d’être vécue, qu’il y a beaucoup plus de plaisir à donner qu’à recevoir, et que seule la progression vers la sainteté nous mènera au bonheur.

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruits, et que vous soyez mes disciples.

Comme mon Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés: demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi-même j’ai gardé les commandements de mon Père, et comme je demeure dans son amour. Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

Ceci est mon commandement, que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maitre; mais je vous ai appelés amis, parce que tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaitre. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis et qui vous ai établis, pour que vous alliez et que vous portiez du fruit, que votre fruit demeure, et que le Père vous accorde ce que vous lui demanderez en mon nom.

Jean 15,7-16

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s