Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait

IMG_0001

Je suis allé sur la place de l’Etoile dimanche, faire face aux CRS. De mon plein gré. Et j’ai été aspergé par les gaz lacrymogènes. Je l’avais cherché.

À aucun moment je n’estime avoir été victime de violences policières injustifiées. Oh, j’ai bien conscience que d’autres l’ont été, mais tel ne fut pas mon cas. Lors de la manifestation, affecté au service presse, j’entendais dans l’oreillette le récit des autres observateurs : « Ça craque de partout », « Les CRS sortent les casques et les boucliers », « Les gens font un sit-in », « BFM TV est sur la place de l’Etoile », « Christine Boutin a été filmée sur la place ». Conscient que désormais, les médias ne s’intéresseraient plus au million de personnes situées devant le podium, j’ai fini par aller voir et filmer ce qui se passait, et au bout d’un moment, conscient que la Manif Pour Tous ne pouvait rien faire et n’avait rien à faire sur la place, j’ai retiré mon badge et refilé ma radio. Lire la suite

Fides, Spes et Caritas

IMG_7596

Hier soir, alors que nous ne l’attendions pas si tôt, la fumée blanche a bouleversé le monde.

Comme je vous l’avais dit ici, je me sentais très proche de Benoît XVI, mon pape. Celui de ma jeunesse. Alors, pensez-vous, le suivant, je l’attendais au tournant. Le conclave, je l’ai suivi avec beaucoup d’attention, et finalement surtout beaucoup de curiosité.

Et puis voilà, la fumée blanche.

Hystérie, stress. Mettre la télé à fond. Tweeter comme un forcené. Envoyer des SMS à son père coincé dans les transports en commun. L’attente. Déboucher une bouteille. La finir à deux sans s’en rendre compte. Et enfin, Jean-Louis Tauran qui sort sur le balcon. Dans ma tête, c’était « Allez, pas un italien, pas Scola, il a un nom à sortir de la série Borgia. Quelqu’un d’autre. Allez, Ouellet, il a l’air cool lui ! »

Et puis le cardinal Tauran, avec une voix bizarre, un mouvement de tête bizarre, annonce Bergolio. Bergoquoi ? Mais c’est qui ce planqué ? Jamais entendu parler. Tiens, il a choisi Francesco. Premier du nom ? Personne n’avait jamais eu l’idée ? Marrant ! Un nouveau François Ier. Ça va rappeler des mauvais souvenirs aux Gardes Suisses ça. Et il est argentin. Tiens, ça lui fait au moins un bon point : il n’est pas européen. Il est jésuite. Certes, et alors. Bon, en attendant, il a quelle tête ? Lire la suite