Chacha Pop Lounge

Glorious Electro Pop Louange

Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai téléchargé de la musique … légalement. J’ai (enfin) acheté le dernier album de Glorious. Les précédents, je les ai en CD mais si c’est juste pour l’importer sur mon ordi, le surcoût dû à la matière était inutile. Parce que télécharger illégalement du Glorious, pour moi, c’est comme télécharger un album des Enfoirés pour d’autres, c’est passible de la peine capitale ; voler des mecs qui ont pour seule ambition de nourrir leur famille et d’évangéliser, c’est pas tip top.

Bon, sinon, Electro Pop Louange. Qu’on se le dise tout de suite, le coté électro, c’est pas tout à fait ça. En fait, pour ceux pour qui c’est du chinois, on peut – enfin c’est une catégorisation personnelle, hein, allez pas raconter ça à des spécialistes – distinguer deux types d’électro : la ‘pure’ et la ‘commerciale’, grand public, un peu lounge. Exemple : Nothing But The Beat, le dernier album de David Guetta, sorti en 2011, est composé de deux CD, un premier comportant tous les tubes que tout le monde connait (Without You, I Can Only Imagine, Titanium), et un deuxième, instrumental, bien moins connu mais intéressant musicalement, contrairement à l’autre, réellement électro. Un autre exemple, Daft Punk, groupe mondialement connu pour One More Time et Harder et Better, Faster, Stronger, qui sort de la retraite avec un tube bien plus commercial :

Pour la vraie électro, vous pouvez par exemple aller voir ça :

Après, le fait que Electro Pop Louange ne soit pas de l’électro pure n’est nullement une critique. Personnellement, je ne suis pas fan d’électro, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais les petites instrus électroniques dans un tube ‘grand public’ ne me déplaisent pas, donnent un caractère plus évolué, plus recherché, plus spécifique peut-être. Et sur ce point, Electro Pop Louange remplit son rôle. Et pour le côté Pop, pas de problèmes, le côté complètement chacha du groupe donne un côté léger, pop. Bon après, de là à dire qu’il s’agit d’un nouveau genre musical, c’est peut-être aller un peu loin. Du moins, le groupe a cherché à se renouveler, ce qui est quand même nécessaire au bout de 10 ans et 6 albums studio.

Pour parler de l’album en lui-même, pour les paroles, comme depuis Génération Louange, les frères Pouzin s’inspirent très fortement de passages de la Bible. Je n’ai donc pas vraiment de critique à faire là-dessus, n’étant pas compétent pour l’exégèse biblique, ça se saurait. Et d’un point de vue purement musical, je dois avouer que c’est assez peu novateur, mais bien rodé, assez agréable, vraiment sympa, et tout de même assez varié dans l’album, contrairement à certains artistes qui ont un tube qui cartonne et sortent un album avec de pales imitations de leur succès initial (Ozone, si tu m’entends …). Cela ne révolutionnera pas la musique, mais pour ce qui est de la musique chrétienne, la variété des son, des instruments et de forme des morceaux est là. Et en produisant une musique qui s’écarte du schéma ‘voix + chorus + guitare + basse + synthé + batterie’, Glorious peut faire réellement partie des groupes de musique français, sans être reléguée à l’arrière-plan comme un groupe qui fait des chants de messe.

Bon, allons-y. Il y a 11 titres :

  1. Au milieu de nous
  2. Nous dansons
  3. Dans la joie
  4. Emmanuel
  5. Ta majesté
  6. Devant toi
  7. Il est bon de louer Dieu
  8. Nous t’adorons
  9. Tu viens pour moi
  10. Exultet
  11. Jésus

Je vous ai dit qu’il y a de la variété dans cet album. Par exemple dans Emmanuel, c’est une voix féminine qui a la voix principale. Et ça gère. Vous savez, cette fille qui est là depuis plusieurs album et pas mal de concerts, mais dont personne ne connait le nom, parce que l’on ne voit que les frères Pouzin. C’est vrai que ce sont les seuls membres vraiment permanents du groupe, mais c’est sympa d’avoir une chanson ou ils s’effacent un peu, ça change, et ça fait du bien.

Devant toi est ce qui ressemble le plus dans la forme à du Glorious habituel, avec des “Ohohohoho” en bridge. Mais les instrus sont électro, avec un petit solo de synthé et même un bon gros coup de basse/percu synthétique toute moche pour faire la transition. Cette chanson pour moi assez représentative du souhait du groupe de se renouveler en gardant son identité.

D’un point de vue plus personnel, comme dans les deux albums précédents, c’est les morceaux plus ‘calmes’ que je préfère. Ici, c’est Ta Majesté que je retiens. De la belle musique qui peut aider à prier, c’est très appréciable. Bon, il n’atteint pas le niveau de Si Vous Demeurez En Moi de Génération Louange, mais il m’aide à prier, avec les oreilles et avec le cœur.

Côté louange, on peut citer Il est bon de louer Dieu, une espèce de tentative de faire du Gospel en français, avec un choeur qui chante “Allelujah” et “Hosanna” à l’afro-américaine qui me fait rigoler plus qu’autre chose, mais ça change. Et y’a enfin le très bon Nous dansons avec un bon clip (et un petit clin d’oeil à Intouchables), comme il se doit, pour faire la promotion d’un album très complet, très actuel, et d’un point de vue purement musical, franchement bon.

Un gars m’avait dit il y a 2-3 ans, lors d’un rassemblement de quelques centaines de jeunes “Faut avouer que Glorious, musicalement, c’est pas non plus la panacée. Tu prends les 5 meilleurs zicos du rassemblement, tu les mets deux ans dans un studio, et il te font du Glorious.” C’était peut-être vrai à l’époque, mais maintenant, avec 10 ans de groupe et des centaines de concerts, Glorious a réussi à monter d’un cran ses exigences musicales. Et ça crache.

Publicités

7 commentaires sur “Chacha Pop Lounge

  1. Je suis toujours aussi sceptique face à Glorious et surtout leur but : évangéliser ? honnêtement, les voies de Dieu ont beau être impénétrables, je vois mal les musiques de Glorious etc atteindre des non cathos, ne serait-ce parcequ’il faut déjà les découvrir, et que la com’ n’est pas non plus démesurée.
    Ce qui me gêne surtout, c’est qu’ils donnent des concerts. Où les gens viennent les voir. Mais le problème c’est que si c’est Dieu qu’ils veulent montrer, il serait plus juste de mettre un crucifix au centre et le groupe en bas de la scène sur le côté…

    • jjdandrault dit :

      Je dirais que Glorious évangélise dans le sens ou le groupe fait partie intégrante de l’Eglise d’aujourd’hui, et contribue à lui donner de l’attrait pour des jeunes qui s’en éloigneraient.
      Après, ce n’est pas un groupe de prière, mais plus un groupe de louange. Ils mettent le Christ au centre, il y a effectivement un crucifix au milieu, à Lyon Centre. Mais ils sont aussi un groupe de musique à part entière qui donne donc des concerts.

      Alors je comprends qu’il y ait une ambivalence, car les premiers albums de Glorious c’était de la musique chrétienne, destinée donc à faire des concerts. Avec Lyon Centre, ils se sont mis à écrire des chants qui étaient beaucoup plus orientés louange, adoration, prière. Et de là viens ton incompréhension, je pense … Mais c’est le principe du renouveau charismatique que d’être porté à la prière par un concert 😉

      • arpakshaad dit :

        Pas tout à fait d’accord ni avec l’un ni avec l’autre même s’il y a du vrai je pense chez les deux. Moi aussi je suis gêné par le fait que ce soit un concert, j’ai franchement du mal à prier devant une scène même si c’est dans une église avec un crucifix ou une icone sur la scène (je parle en connaissance de cause je suis allé à leur concert à Paris il y a deux ans de ça).
        Je voudrais juste aussi préciser que la louange est une forme de prière. Mais Glorious a la particularité d’être un groupe de musique aussi et surtout. Je crois que c’est un peu ça qui fait leur spécificité comparé à des musiciens ensemble qui animent une louange pour une assemblée.
        De plus mettre les gens devant un tabernacle en leur disant « pries » et avec un fond musical, aussi bien soit-il n’est forcément la bonne manière de s’y prendre. Je grossis un peu le trait, mais je sais que quand j’étais adolescent, Glorious a joué une part non négligeable dans ce que je suis aujourd’hui : catho et bien dans mes baskets. Et en celà il m’ont évangélisé, et je suis persuadé que pour nombre d’adolescents, Glorious est un point d’ancrage qui relie leur passion de la musique (en gros la partie ‘copains’ de leur vie) et leur foi (en gros la partie ‘famille&tradition’ de leur vie).
        Mais je comprends très bien @KiwidG car je n’arrives pas non plus vraiment à prier sur leur chansons (sauf peut-être leur Ave Maria avec un accompagnement guitare accordéon 😉

      • (je réponds à JJ pour des raisons pratiques, mais je m’adresse aussi à arpakshaad)
        Arpakshaad tu as explicité mon malaise : leur but est peut-être (et c’est sans doute ce qui les motive) d’évangéliser, mais ils doivent aussi vendre et faire des concerts pour vivre, et c’est peut-être cet aspect « on se fait de l’argent sur le dos de la religion » (même si je conçois bien qu’ils sont sincères et que l’argent n’est pas leur motivation première) qui me gène.
        En écrivant je me rends compte également qu’ils agissent sûrement dans la visée « il faut faire fructifier ses talents », et dans ce cas là leur démarche est davantage justifiée lorsqu’ils font des musiques « utiles » qui aident à prier, plutôt que juste des musiques qui disent « je suis catho et pourtant je suis cool ». D’où une légère correction par rapport à mon 1er message : je l’ai écrit en ayant en tête leurs 1ers albums (Glorious et Libre) et je dois dire que Génération Louange est beaucoup mieux dans le sens où il est beaucoup plus une aide à la louange et à la prière.

        Pour résumer : je les aime lorsqu’ils font des musiques qui portent à la prière, ils me déplaisent lorsqu’ils font simplement de la pop avec des paroles qui disent qu’ils sont cathos.

      • jjdandrault dit :

        Je pense que Glorious a la légitimité de jouer sur les deux tableaux : ils sont un groupe de prière, mais aussi un groupe de musique qui fait de la musque pour elle-même, tout en étant catho et en le montrant, en étant inspirés par leur foi. Mais lorsque les deux tableaux se confondent, c’est vrai que c’est pas bon.

  2. Patricia dit :

    Bonjour,
    Pour être aller deux fois voir GLORIOUS en concert, je peux certifier y avoir amener à chaque des personnes « non convaincue » par GLORIOUS, (et pas non catho je précise) et qu’elles y aient pris du plaisir et subjuguées par tant d’unité, d’engouement pour tous ces jeunes venus louer Dieu.
    Et même mon mari « que je saoulais… » maintenant passent le CD en boucle depuis le concert dans la Basilique de Saint-Quentin !!
    Continuez !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s