Métaphore du dimanche

Je sais pas vous, mais ce matin, à la messe, un verset de l’Évangile m’a fait sursauter :

« Comme le temps approchait où Jésus allait être enlevé de ce monde, il prit avec courage la route de Jérusalem.
Il envoya des messagers devant lui ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.
Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.
Devant ce refus, les disciples Jacques et Jean intervinrent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions que le feu tombe du ciel pour les détruire ? » […] »
— Luc 9, 51-62

Jesus ChristAllo, non mais allo quoi : Jésus part à Jérusalem, le cœur lourd, « sachant ce qui allait arriver », pour paraphraser les Écritures, et voici que les disciples qui l’accompagnent, ne se sentant plus de joie d’accompagner le Messie, ont le cœur gonflé d’orgueil. « Si les Samaritains refusent d’héberger le Messie, nous n’avons qu’à demander au ciel de les cramer, paf pouf, vite-fait bien fait et on n’en parle plus, pratique non ? C’est pas bien fait pour leur tronche, après tout ? Z’avaient qu’à pas nous refuser l’hospitalité ! Qu’est ce que vous en pensez, Maître ? » Lire la suite

Et maintenant ?

941544_528615547201415_1863864687_n

Face à la déchristianisation du Vieux Continent, l’Eglise, en la personne de ses évêques et de ses papes, nous encourage à donner l’exemple. Elle nous exhorte à être toujours plus saints. Face à la perte de valeurs et de foi de notre pays, le seul moyen de lui rendre est de lui donner envie de nous ressembler, de lui montrer que notre foi nous recentre sur l’Essentiel, et nous rend heureux. C’est l’évangélisation par l’exemple, finalement.

Aujourd’hui, ce n’est plus seulement la foi que la société perd, ni même les valeurs éthiques qui nous sont chères, mais bien ce que nous n’aurions pas pu imaginer il y a peu : l’identité biologique, la différence des sexes, l’importance de la famille. Cette loi Taubira, même si elle ne changera pas notre quotidien, est symptomatique d’une société qui veut s’affranchir de toutes les règles, qui ayant fini de déconstruire les interdits sociaux, voudrait s’affranchir des lois naturelles, biologiques. Lire la suite