Bref, c’est la merde.

20131029-134853.jpg

François Hollande n’en peut plus. Trop critiqué pour ses revirements et ses prises de parole télévisées intempestives, il a préféré jeter aux lions celui qui n’est finalement pas plus visible que François Fillon en son temps : Jean-Marc Ayrault. Le premier ministre vient en effet d’annoncer la suspension de l’écotaxe sur les poids-lourds sur l’ensemble du territoire en cédant aux pressions des paysans bretons. Je ne m’étendrai pas sur cette mesure prise par le Grenelle de l’Environnement sous le gouvernement Sarkozy, ni même sur ces revirements, renoncements et disputes interministérielles qui achèvent la crédibilité du président et de son gouvernement digne de l’Equipe de France de la coupe du Monde 2010. Cela va sans dire, en témoigne cet article dont le titre sonne comme un couperet de guillotine : François Hollande pulvérise le record d’impopularité de la Ve République. Au gouvernement, on doit se dire « Bref, c’est la merde. ». En tout cas, c’est ce que se disent une bonne partie des français. Lire la suite

T’as messe ce soir ?

« T’as messe ce soir ? » Me textotait un ami un dimanche. Certains auront tout de suite vu l’erreur : on dit aller à la messe, pas avoir messe. Une formulation bien étrange comparée à avoir badminton, regarder un film, ou aller au cours de danse. Mais une formulation pourtant lourde de sens.

En effet, on dit toujours, peu importe où, peu importe quand, qu’on va à la messe comme s’il n’y en avait qu’une seule. Où est le problème ?

messe

Lire la suite

Infinite

Il y a des jours où tout va mal. Des jours où tout fout le camp, où l’on a envie de se pendre avec sa cravate. On broie du noir, on s’accroche à sa couette, et on passe en mode Caliméro. La vie continue bien malgré nous, et l’on marche à reculons. On en veut à la terre entière. Notre prière n’est plus qu’une longue plainte, on supplie le Christ de nous aider, en espérant que tous nos problèmes disparaissent comme par magie.

Et puis tout à coup, l’on se retrouve en face de ça :

Alors nos yeux s’éclairent : L’infini. Voici la réponse de Dieu à nos petits soucis. Tout prend sens. Le brouillard se dissipe. Vient une sensation profonde de bien-être, peut-être même de bonheur. Voilà ce que tu m’offres chaque jour, Seigneur. Et moi qui ose m’accrocher à mes petits problèmes ! Lire la suite