Tous les mêmes

20140325-235022.jpg Je ne vais pas retracer tous les événements récents concernant les élections municipales, vous les connaissez. Mais certains points m’énervent, me révoltent, me désespèrent, et je voudrais y revenir.

Primo, la montée du FN, décrite comme LA grande peur, comme le retour du nazisme et du totalitarisme. Ceci n’est évidemment qu’une manœuvre politique pour ne pas voir la vérité en face et ne pas être obligé d’avouer que le gouvernement est incompétent tandis que l’UMP se désagrège en un amas informe de magouilles et de conflits d’intérêts internes.

Secundo, des craquages amenant à critiquer par exemple François de Mazières en l’accusant d’être contre LMPT, alors qu’il a manifesté, qu’il s’est vivement exprimé à l’Assemblée Nationale pendant les débats, qu’il a dans sa liste des gens qui ont été les fer de lance de LMPT (pour ne pas nommer François-Xavier Bellamy). De plus, les listes LMPT opposées à Mazières n’avaient pas d’autre programme que de vouloir faire des choses qui ne sont pas du ressort d’une mairie. Pour ne rien arranger, les trois candidats n’avaient pas réussi à se mettre d’accord sur la tête de liste et avaient donc créé chacun la leur. Comme engagement désintéressé, on fait mieux, vous en conviendrez.

Tertio, et c’est le plus déprimant, cette opposition de la droite LMPT « bien comme il faut » à NKM, en pointant son attitude la plus neutre possible par rapport à la Manif. Si la campagne de NKM fut désastreuse, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que sur un sujet aussi clivant, sur lequel une mairie ne peut de toutes façons pas légiférer, NKM avait tout intérêt à rester neutre, ce qu’elle a maladroitement tenté de faire. Elle a donc essayé d’expulser Franck Margain (PCD) de sa liste du 12ème. Christine Boutin s’empare alors de l’événement pour exister et appelle à ne pas voter pour NKM.

Bien.

Mais quand allez-vous donc comprendre ? À force de vouloir quelque chose de brutal, clair et sans compromis, vous appelez à voter pour la personne d’en face ! Alors que NKM, une fois élue, aurait pu lentement travailler la politique de la ville pour calmer le jeu et retourner sur des valeurs durables, tout en se laissant influencer par son parti, vous allez faire élire celle qui ne fera que continuer l’œuvre de Delanoë et financer les Femen. C’est à cause de ce genre de raisonnements que la droite perd, reperd et se désagrège petit à petit, car elle n’est pas capable de s’unir. Et ces trois événement sont symptomatiques. Parce que c’est toujours la même chose. À chaque élection. Autres noms, même méthode. « Tous les mêmes », dirait Stromae.

Oui. Tous les mêmes, qui ne veulent pas comprendre qu’on ne gagne pas Paris en étant opposé au lobby LGBT. Qui ne veulent pas comprendre qu’en politique, on doit faire des compromis et avancer masqué. Que tout le monde fait des erreurs. Qu’il faut aider celui qui trébuche au lieu de l’achever et d’élire celui qu’on ne veut pas voir. Tous ceux qui pensent que le FN est l’ennemi qui nous bouffera. Qui se crispent sur un sujet qui ne concerne pas du tout l’élection en question. En vérité, je vous le dit : Ce n’est pas comme ça que vous ferez changer les choses.

« Tous les mêmes, tous les mêmes, tous les mêmes, et y’en a marre. »

Publicités

4 commentaires sur “Tous les mêmes

  1. Marie dit :

    Je suis d’accord avec votre vision. D’aucuns jugeront votre candeur, moi je l’appelle fraîcheur. Merci

  2. Yogi dit :

    La démarche des anti-NKM est parfaitement volontaire

  3. Yogi dit :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s