Vers une position chrétienne sur l’homosexualité ?

Catéchisme de l'Eglise Catholiques, §2357-2359

Le débat sur le mariage homosexuel est loin, et tant mieux. Loin de moi l’idée de vouloir l’ouvrir de nouveau, mais force est de constater que même si nous avons passé l’année dernière à affirmer que nous n’étions pas homophobes, une bonne partie de mon entourage proche1 « n’aime pas les pédés ». Ne nous cachons pas derrière des périphrases, c’est un fait, dont la réalité me frappe presque tous les jours. Et c’est attristant, désolant, profondément blessant et véritablement inacceptable.

Il y a la position de l’Église sur l’homosexualité, dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle compliquée, affirmant en substance que l’homosexualité est « contraire à la loi naturelle » et « ne saurait recevoir d’approbation en aucun cas », tout en ne condamnant pas les pêcheurs par la distinction2 entre personnes et actes (lire à ce sujet le très bon billet d’Incarnare sur Cahiers Libres). Il y a aussi cette partie des représentants de l’Eglise – laïcs comme religieux – qui suit la position de Philippe Ariño et sa thèse du fantasme de viol, ce qui me semble aberrant et extrêmement blessant pour les personnes homosexuelles. Lire la suite

Publicités