Amalgames.

IMG_3704

La tragédie qui a frappé la rédaction de Charlie Hebdo ainsi que ceux qui la protégeaient est innommable. Je serais incapable de trouver des mots pour en parler.

Ce dont je crois devoir parler, en revanche, c’est du traitement de cet événement dans le monde politique, les média et les réseaux sociaux.

Tout à l’heure, je me suis rendu à la minute de silence avec les élèves de mon École. Le Président, lors de son petit discours, nous a mis en garde contre les amalgames.

Évidemment. Il fallait s’y attendre. Mais quelle plus grosse insulte à nos amis musulmans !

Appeler à ne pas faire d’amalgame, c’est absurde, ça laisse penser qu’il y a bien un truc avec lequel on n’est pas à l’aise. Cela signifie en fait « On sait tous que c’est la faute des musulmans, mais faut pas le dire ». Pas d’amalgame, cela veut aussi dire « ne dites pas qu’ils sont musulmans ». Ils sont musulmans. Extrémistes. Et ce n’est pas un détail. Lire la suite

Publicités