Témoignage d’une jeune gardée à vue

garde-a-vue

Une de mes amies, restée sur place après la manifestation de dimanche, a été envoyée en garde à vue sans ménagements, alors qu’elle n’avait fait qu’assister passivement aux événements. Je lui ai proposé de publier son témoignage, que voici. Même s’il n’est qu’une vision personnelle, il donne une idée de la répression que beaucoup, même parmi les pro-mariage pour tous trouvent scandaleuse.

Témoignage d’une jeune gardée à vue

La manifestation contre le mariage pour tous se termina vers 19h30, et ce fut ensuite vraiment la guerre entre certains manifestants et la police. La police attaquait les manifestants avec des bombes lacrymo, et, parallèlement, des bouteilles de bière et des pétards étaient lancés sur les CRS. J’ai l’impression qu’il y avait quelques manifestants franchement excités qui voulaient montrer qu’ils n’accepteraient jamais la loi Taubira, mais qu’il y avait aussi des provocateurs de la police, des flics en civil, aisément reconnaissables. Lire la suite

Publicités

Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait

IMG_0001

Je suis allé sur la place de l’Etoile dimanche, faire face aux CRS. De mon plein gré. Et j’ai été aspergé par les gaz lacrymogènes. Je l’avais cherché.

À aucun moment je n’estime avoir été victime de violences policières injustifiées. Oh, j’ai bien conscience que d’autres l’ont été, mais tel ne fut pas mon cas. Lors de la manifestation, affecté au service presse, j’entendais dans l’oreillette le récit des autres observateurs : « Ça craque de partout », « Les CRS sortent les casques et les boucliers », « Les gens font un sit-in », « BFM TV est sur la place de l’Etoile », « Christine Boutin a été filmée sur la place ». Conscient que désormais, les médias ne s’intéresseraient plus au million de personnes situées devant le podium, j’ai fini par aller voir et filmer ce qui se passait, et au bout d’un moment, conscient que la Manif Pour Tous ne pouvait rien faire et n’avait rien à faire sur la place, j’ai retiré mon badge et refilé ma radio. Lire la suite