Il y a plusieurs portes d’entrée vers la Demeure de mon Père

Pope Francis Selfie

Hier matin, dans son homélie, Mgr Rey citait notre pape François et son injonction aux jeunes aux JMJ de Rio : « Ne soyez-pas des chrétiens à temps partiel ! »

Mais quelle simplicité dans ces prises de paroles, dans ces homélies, dans ces messages lancés au monde par notre pape ! Et dans ces tweets qui sont plus retweetés que ceux de Barack Obama ! Car ces tweets sont d’une simplicité et d’une limpidité déconcertante. Ceux de Benoit XVI l’étaient déjà, dans une moindre mesure, et ceux du pape François continuent sur cette lancée. Et cela me semble très intéressant. Lire la suite

T’as messe ce soir ?

« T’as messe ce soir ? » Me textotait un ami un dimanche. Certains auront tout de suite vu l’erreur : on dit aller à la messe, pas avoir messe. Une formulation bien étrange comparée à avoir badminton, regarder un film, ou aller au cours de danse. Mais une formulation pourtant lourde de sens.

En effet, on dit toujours, peu importe où, peu importe quand, qu’on va à la messe comme s’il n’y en avait qu’une seule. Où est le problème ?

messe

Lire la suite

Infinite

Il y a des jours où tout va mal. Des jours où tout fout le camp, où l’on a envie de se pendre avec sa cravate. On broie du noir, on s’accroche à sa couette, et on passe en mode Caliméro. La vie continue bien malgré nous, et l’on marche à reculons. On en veut à la terre entière. Notre prière n’est plus qu’une longue plainte, on supplie le Christ de nous aider, en espérant que tous nos problèmes disparaissent comme par magie.

Et puis tout à coup, l’on se retrouve en face de ça :

Alors nos yeux s’éclairent : L’infini. Voici la réponse de Dieu à nos petits soucis. Tout prend sens. Le brouillard se dissipe. Vient une sensation profonde de bien-être, peut-être même de bonheur. Voilà ce que tu m’offres chaque jour, Seigneur. Et moi qui ose m’accrocher à mes petits problèmes ! Lire la suite

Métaphore du dimanche

Je sais pas vous, mais ce matin, à la messe, un verset de l’Évangile m’a fait sursauter :

« Comme le temps approchait où Jésus allait être enlevé de ce monde, il prit avec courage la route de Jérusalem.
Il envoya des messagers devant lui ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.
Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.
Devant ce refus, les disciples Jacques et Jean intervinrent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions que le feu tombe du ciel pour les détruire ? » […] »
— Luc 9, 51-62

Jesus ChristAllo, non mais allo quoi : Jésus part à Jérusalem, le cœur lourd, « sachant ce qui allait arriver », pour paraphraser les Écritures, et voici que les disciples qui l’accompagnent, ne se sentant plus de joie d’accompagner le Messie, ont le cœur gonflé d’orgueil. « Si les Samaritains refusent d’héberger le Messie, nous n’avons qu’à demander au ciel de les cramer, paf pouf, vite-fait bien fait et on n’en parle plus, pratique non ? C’est pas bien fait pour leur tronche, après tout ? Z’avaient qu’à pas nous refuser l’hospitalité ! Qu’est ce que vous en pensez, Maître ? » Lire la suite

Et maintenant ?

941544_528615547201415_1863864687_n

Face à la déchristianisation du Vieux Continent, l’Eglise, en la personne de ses évêques et de ses papes, nous encourage à donner l’exemple. Elle nous exhorte à être toujours plus saints. Face à la perte de valeurs et de foi de notre pays, le seul moyen de lui rendre est de lui donner envie de nous ressembler, de lui montrer que notre foi nous recentre sur l’Essentiel, et nous rend heureux. C’est l’évangélisation par l’exemple, finalement.

Aujourd’hui, ce n’est plus seulement la foi que la société perd, ni même les valeurs éthiques qui nous sont chères, mais bien ce que nous n’aurions pas pu imaginer il y a peu : l’identité biologique, la différence des sexes, l’importance de la famille. Cette loi Taubira, même si elle ne changera pas notre quotidien, est symptomatique d’une société qui veut s’affranchir de toutes les règles, qui ayant fini de déconstruire les interdits sociaux, voudrait s’affranchir des lois naturelles, biologiques. Lire la suite

Avoir des valeurs

Cette vidéo est profondément ridicule. Ne la regardez surtout pas.

Attention : A ne pas laisser à portée des enfants. Et des autres non plus, en fait.

Quoi ? Vous m’avez désobéi ? Je pense que vous le regrettez très sincèrement et que vous vous en mordez les doigts, mais vous ne pouvez pas dire que je ne vous avais pas prévenu. En plus, vous allez l’avoir dans la tête pendant deux jours, ça vous apprendra ! So … What’s wrong ? Rien. Enfin, si, parce que le monde entier se fout de sa gueule, à Philippe Ariño. Et parce qu’en plus, il est content. Parce que oui, c’est lamentablement cucu-la-praline. Parce que oui, vous avez envie de tirer une balle sur quelqu’un qui donne une telle image des cathos.

Car ce clip s’adresse aux jeunes cathos bien comme il faut. Et ce fut une énorme erreur de la part d’Ariño de croire que ce clip était destiné à faire le buzz, à être vu par des non-croyants, qui ne peuvent qu’y voir de quoi les conforter dans leur préjugés que les cathos sont complètement à côté de la plaque. Finalement, dans le style auto-dérision, je préfère largement cette vidéo-là, au ridicule assumé, qui n’a pas cherché à se diffuser auprès du grand public. Lire la suite

Foi-sonnante (et trébuchante)

leap-of-faith_724_482_80

Je suis catholique. Et dans ma vie de tous les jours, comme sur le net, je l’assume et j’essaye de me comporter en accord avec mes convictions, que je ne me prive pas de défendre. Mais de ma foi, j’en parle beaucoup moins. Pourquoi ? Bien sûr, la foi est quelque chose de si personnel, de si indescriptible … Mais si je me définis comme chrétien, c’est non pas parce que j’adhère à un certain nombre de convictions que je pourrais très bien avoir si je ne l’étais pas, mais bien parce que j’ai cette foi.

Alors, il me semble important d’essayer d’aborder ce sujet, d’essayer d’écrire un petit témoignage, qui n’engage que moi, comme nous y exhorte justement Benoit XVI :

Formez des groupes de réflexion, créez des réseaux d’échange sur Internet. En tout cas, ne cessez pas de parler de votre foi !

Préface du YOUCAT

Cela n’en est pas moins un exercice difficile. Il me semble en fait plus simple d’adopter pour commencer une démarche apagogique. Qu’est ce que la foi n’est pas ? En effet, la foi pour moi n’est pas croire qu’un grand-père barbu nous surveille du haut des nuages pour comptabiliser nos péchés et nous donner un bon point par action vertueuse. Il ne s’agit pas non plus de gagner son ciel, de vivre tel le pari de Pascal sous le joug de la Loi des Anciens durant notre pèlerinage terrestre, en attendant la fin. La vie après la mort et la résurrection sont pour moi d’abord une conséquence de l’immortalité de l’âme, laquelle immortalité donne un sens à la Vie avec un grand V. Lire la suite